Vous avez dit « Bye bye boss » et vous avez décidé de vous lancer en étant une solopreneur ou travailleur autonome comme on dit ici au Québec? Félicitations! Vous avez pris une décision dont le défi vous fera grandir de toutes les façons et ce, bien au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer!

J’ai moi-même pris cette décision en 1995, c’est-à-dire il y a plus de 20 ans et pas une minute je ne l’ai regretté. Mais pour ce qui est des défis, ça oui, je les ai tous rencontrés, je les ai tous apprivoisés. Encore aujourd’hui je fais continuellement face à de nouveaux défis et, je vous l’avoue, ils sont les bienvenus! Je sais que sans eux je vais faire du sur-place, tourner en rond et avoir de moins en moins de satisfaction et de plaisir à rencontrer mes objectifs.

Être libre et pourtant productive

Le premier de ces défis et le plus important c’est d’abord et avant tout celui d’être productive et performante sans avoir personne qui nous pousse, qui nous fixe des objectifs à atteindre et qui fait une veille de notre rendement. C’est le défi le plus simple, le plus basic et pourtant le plus redoutable de la solopreneur! Il n’y a rien de plus satisfaisant en effet que d’atteindre ses objectifs en ayant une liste de choses à faire (ma liste de to do) et petit à petit rayer les tâches qui sont réalisées. Wow quel feeling!

Si vous ne pouvez relever pleinement ce défi, oubliez tout le reste, il ne sera qu’illusion. Je m’excuse d’être brutale mais c’est une réalité incontournable. C’est pourquoi je tente, dans cet article, de vous faire profiter de mes 20 ans d’expérience comme travailleur autonome et vous donner les pratiques que j’ai adoptées qui me permettent d’être productive, d’avoir du succès et d’accéder à cette liberté si chère aux travailleurs autonomes.

Faire un plan au début de chaque semaine et au début de chaque journée

Bien entendu travailler avec une liste d’objectifs est la première pratique à intégrer dans sa vie et croyez-moi, j’accompagne des entrepreneures depuis plus de 15 ans et il y a toute une différence entre ceux et celles qui adoptent cette pratique et ceux et celles qui ne le font pas. Dans mon approche personnelle j’ai bien sûr de grands objectifs de réalisation pour l’année et pour chaque période de l’année. Ceci se transforme, au début de chaque semaine (le dimanche ou le lundi matin très tôt) en l’identification de mes objectifs pour la semaine. J’écris ces objectifs et les tâches qui en découlent. La plupart de ceux et celles qui procrastinent n’ont pas d’objectifs clairs et n’écrivent que de vagues intentions.

Se donner un objectif comme « me faire connaitre » n’est pas un but clair, c’est une intention vague. Donc il est essentiel que vos objectifs soient spécifiques. Par exemple vous pourriez identifier comme objectif pour la semaine « avoir 60 personnes de plus qui me suivent sur ma page facebook ». C’est clair, c’est mesurable, atteignable (vous n’avez pas dit 6000) et vous pouvez très bien le faire.

Il vous suffit ensuite de faire une liste de tâches précises qui ont toutes les chances de vous amener directement à l’atteinte de cet objectif.

Distinguer l’urgent et l’important

Votre objectif est votre phare, le cap sur lequel vous êtes alignée pour avancer vers un objectif plus grand encore. Parce qu’en cours de route toutes sortes de choses vont se présenter, des imprévus, des distractions, des urgences etc. Vous devez donc apprendre, pour ne pas dévier de votre route, à distinguer l’urgent de l’important. Et l’important quand on est travailleur autonome ou en période de démarrage d’entreprise, c’est d’accomplir, de toutes les façons, la mission de son entreprise.

« A force de sacrifier l’essentiel à l’urgence, on finit par oublier l’urgence de l’essentiel » Edgar Morin

Vous devrez donc, pour ne pas dévier de votre route diviser vos tâches comme suit :

  • Important mais pas urgent
  • Important et urgent
  • Pas important et pas urgent
  • Pas important mais urgent

Combien de tâches non urgentes et non importantes faites-vous par jour? Si la moitié de vos tâches se situent dans cette catégorie il est essentiel que vous donniez un coup de barre. Rappelez-vous la loi de Pareto, si vous ne la connaissez pas, découvrez-la. Cette loi immuable et applicable à peu près partout nous indique que 20% de nos actions produisent 80% de nos résultats. Identifiez votre 20%. Ces actions qui, quand vous les faites, vous donnent des résultats immédiats et importants.

Installer une routine productive

En tant que travailleur totalement autonome, se créer une routine productive est aussi une condition essentielle à l’atteinte de vos objectifs. Sans cette routine que vous vous imposez vous êtes continuellement en négociation avec vous-même et c’est non seulement une perte de temps mais aussi une perte d’énergie mentale.

Qu’est-ce qu’une routine productive?

Se lever tôt. La période du matin est la meilleure période pour accomplir des tâches et ce, peu importe si vous êtes une personne du matin ou du soir. Je suis moi-même une personne qui aime se coucher tard et qui peut danser jusque tard dans la nuit. Mais quand il s’agit d’accomplir des tâches qui demandent de la concentration, c’est biologique. Plus la journée avance plus c’est difficile de se focaliser sur un objectif et sur des tâches. Il devient alors beaucoup plus difficile de garder le cap et de résister à la distraction qui devient très attractive.

Avoir un rituel du matin. En vous levant faites toujours la même chose et surtout branchez-vous sur vos objectifs en les relisant, en les ré-écrivant ou en notant dans un journal les pas que vous faites et les défis que vous relevez. Prenez le temps de vous remémorer pourquoi vous faites ce que vous faites et de visualisez ce que cela changera dans votre vie d’atteindre vos objectifs.

Avoir une cédule de travail. Tenez-vous en à une cédule, comme si vous alliez vraiment au travail. Habillez-vous, préparez-vous comme si vous sortiez. Vous envoyez ainsi le message à votre cerveau « I mean business! ». Votre cerveau sera plus discipliné et centré. Cela fait toute une différence. Offrez-vous toutes les 90 minutes une pause de 20 minutes pendant laquelle vous pouvez vous distraire, lire le journal, fureter sur facebook ou faire votre lavage et une fois vos objectifs de la journée atteints permettez-vous de terminer votre journée plus tôt. Il peut arriver aussi que vos objectifs de la journée aient été plus exigeants et vous devrez, dans ce cas, travailler plus tard, comme si un patron vous le demandait.

Se laisser inspirer. Je ne connais pas de travailleurs autonomes qui ne sont pas créatifs. D’ailleurs une des raisons pour laquelle on se lance dans l’aventure d’entreprendre est souvent pour pouvoir créer et apporter vraiment notre couleur à notre travail. C’est important de nourrir l’inspiration mais comment? Écoutez chaque jour des vidéos ou des podcasts qui vous inspirent. Téléchargez l’application « mes ballados » sur votre téléphone et faites une recherche sur les thèmes qui vous intéressent. Les podcasts de Tony Robbins sont toujours inspirants mais il y en a des centaines d’autres. Nourrir votre inspiration met en forme votre esprit et vous donne de l’énergie pour poursuivre avec enthousiasme.

Créez les conditions pour être performante

Créez-vous un environnement agréable et organisé. Vous devez être heureuse d’entrer dans votre espace de travail. Soignez-le, rangez-le, fixez au mur des images ou des phrases qui vous motivent. Procurez-vous une bonne chaise, cela fait toute la différence, après tout vous allez l’occuper la plus grande partie de votre journée!

Ne travaillez pas quand d’autres personnes autour de vous sont actives. Si vous avez un espace dans lequel vous pouvez vous isoler pour travailler, faites savoir aux personnes autour de vous que vous travaillez. Vos efforts de concentration seront maximisés dans le silence. Est-ce une bonne idée d’aller travailler dans un café? C’est à vous de voir, pour certaines personnes cette ambiance les aide à entrer dans leur bulle et elles deviennent très concentrées. Testez-le si le cœur vous en dit mais soyez honnête avec vous-même. Est-ce que cela vous a vraiment aidé?

Pour certaines d’entre vous les outils technologiques peuvent être d’un apport appréciable pour vous aider à garder le cap et vous fournir une structure de productivité. J’ai réuni pour vous les 10 meilleures applications gratuites que vous pouvez télécharger et tester! Vous pouvez obtenir cette liste en cliquant ici : http://celinegermaincoach.com/10-applications-gratuites-augmenter-productivite/

Voilà, je crois que je vous ai donné l’essentiel de ce que je fais pour être plus productive. Laissez savoir à notre communauté par un commentaire à la fin de cet article quelles sont les pratiques que vous avez adoptées et qui fonctionnent le mieux pour vous. On est là pour s’entraider!

 

 

 

 

Shares
Share This