Vous pensez à démarrer une entreprise et vous aimeriez savoir si vous avez des chances de réussir?

Le succès d’une idée d’entreprise est intimement lié à la personne qui la génère, au plan de réalisation qu’elle sera en mesure d’élaborer pour la concrétiser et au potentiel de ressources que ce plan pourra générer. C’est particulièrement vrai pour les femmes qui se lancent en affaires aujourd’hui, c’est d’ailleurs l’une des principales caractéristiques de l’entreprenariat féminin. Les femmes souhaitent que l’ADN de leur entreprise soit intimement liée  avec leur ADN personnel. Les hommes sont plus enclins à concevoir l’entreprenariat comme une recherche d’opportunités lucratives qu’ils feront fructifier. Les femmes souhaitent avoir  une relation plus intime avec le projet en lui-même, qu’il soit le prolongement de ce qu’elles sont.

Cette question est extrêmement importante mais ne dois pas leur faire  sous-estimer  les autres paramètres cruciaux qui vont tracer le chemin du succès d’un projet d’entreprise. Les questions cruciales que je m’apprête à vous poser sont donc intimement liées à votre personnalité et à ces paramètres. Les femmes que je coach ont souvent démarré leur projet sur un coup de cœur et y ont investi temps et argent sans avoir fait passer à leur idée, le test de sa faisabilité. Elles trouvent parfois le test de la réalité extrêmement douloureux malheureusement. N’attendez pas que la réalité soit le test de votre idée d’entreprise, faites-le tout de suite et répondez à ces neuf questions cruciales. Chacune de ces questions est importante et mérite que vous y réfléchissiez vraiment.

 

1.     Est-ce que cette idée d’entreprise est vraiment ce que je veux faire? Est-ce qu’un feu brûlant m’habite pour la réaliser?

Faire démarrer et gérer une entreprise est bien plus qu’un emploi, c’est une passion à temps plein. Les femmes qui réussissent en affaires croient tellement à leur idée que rien ne peut les arrêter. C’est d’ailleurs ce dont elles ont besoin pour traverser les périodes difficiles, mais ceci est un autre sujet… Alors prenez un moment pour réfléchir à votre idée d’entreprise. Est-ce que votre cœur y est vraiment ou vous la percevez comme une opportunité intéressante qui risque de devenir payante? Si votre idée a tellement de valeur à vos yeux que vous seriez prête à donner ce service ou ce produit gratuitement si c’était nécessaire alors poursuivez votre lecture, vous avez passé le premier test. Sinon, poursuivez votre quête, la bonne idée est en route!

2.     Est-ce que j’ai ce qu’il faut pour concrétiser cette idée?

Pour faire démarrer votre projet vous allez avoir besoin de faire reconnaitre votre autorité ou votre expertise dans le domaine où vous vous lancez. Autrement dit, si vous voulez ouvrir une boulangerie il vous faut savoir faire du pain et faire du pain ce n’est pas fait pour tout le monde! Peut-être avez-vous besoin de vous perfectionner, d’acquérir de nouvelles techniques ou de nouvelles habiletés? Il y a bien sûr toujours de nouvelles compétences à acquérir et ce, pour toute la vie. Mais votre projet est-il en lien avec ce que vous savez faire de mieux et ce qui vous passionne le plus? Avez –vous l’expérience de quelque chose de semblable ou de très près? Avez-vous déjà les compétences de base nécessaires? Vos forces pourront-elles être utilisées dans ce projet? Vos faiblesses pourront-elles être compensées? Si votre projet implique d’être en relation avec le public, aimez-vous le monde? Prenez le temps de vous donner une note de 1 à 10 sur les compétences que vous détenez en regard de votre projet d’entreprise et celles que vous sentez que vous devez acquérir. Si vous vous donnez moins que 5 sur 10 vous êtes fragile.

Une bonne façon de faire est aussi de demander aux gens autour de vous (à des gens positifs, bien sûr, idéalement qui sont eux-mêmes en affaire ou qui connaissent bien le secteur) s’ils croient que vous avez les compétences nécessaires. Nous les femmes avons tendance à être très exigeantes envers nous-mêmes et sommes portées à vouloir toujours plus de formation. Notre insécurité fondamentale peut nous jouer des tours. Demander l’avis de personnes positives en qui vous avez confiance peut vous aider à avoir une vision plus objective de la situation, n’hésitez pas!

3.     Est-ce que je peux décrire mon projet d’entreprise en 20 mots ou moins?

Si votre projet d’entreprise est complexe au point d’exiger une explication de 15 minutes et 3 pages de flip chart, devinez quoi? Faire l’exercice de traduire en peu de mot votre projet est une étape cruciale. L’exercice mettra de l’ordre dans vos idées et vous donnera beaucoup d’énergie! Voyez des exemples : Offrir aux femmes abusées sexuellement un accompagnement professionnel (8 mots) Un service de traiteur pour des mets sans gluten (9 mots) Une application numérique pour gérer le poids (7mots) Décrivez votre projet le plus clairement possible avec le moins de mots possibles. Si vous n’y arrivez pas c’est que votre idée n’est pas au point. Polissez-la pour qu’elle se mette à briller!

4.     Qu’est-ce qui existe déjà et qui est similaire à ce que je veux faire?

Il n’y a rien de nouveau sous le soleil! Un exercice de création est souvent la juxtaposition de deux idées déjà existantes ou une idée amenée à un autre niveau de raffinement. Comme par exemple la webTV est l’idée de juxtaposer la web et la TV, tous deux déjà existantes mais la juxtaposition est tout à fait nouvelle. En pensant à votre idée demandez vous ce qui existe déjà sur le marché qui est similaire à ce que vous voulez faire et demandez-vous cette question difficile : en quoi ce que je veux offrir est-il meilleur et différent? Ne vous inquiétez pas si ce que vous voulez offrir existe déjà, c’est plutôt bon signe. Demandez-vous seulement comment votre façon de l’offrir apportera une réponse ou un éclairage nouveau et différent.

5.     Est-ce que mon projet répond à un besoin ou apporte une solution concrète à un problème?

Savez-vous ce qui fait échouer la plupart des entrepreneurs? Ils mettent leur énergie à bâtir quelque chose dont personne ne veut. Qu’est-ce qui fait mettre la main dans la poche des consommateurs pour acheter un produit ou un service? Le sentiment que ce produit ou service va résoudre leur problème, remplir un besoin ou satisfaire un désir. Si votre idée d’entreprise ne résout pas un problème, ne satisfait pas un besoin ou un désir, faire lever votre projet sera doublement difficile. Au lieu de présenter votre produit ou votre service comme étant la meilleure solution à leur problème ou leur besoin, vous allez devoir d’abord l’éduquer pour qu’il arrive à sentir le besoin et à ce qu’il vous perçoive comme une solution. Vous avez compris que c’est une façon de faire qui en plus d’être très difficile et couteuse est extrêmement risquée et très rarement gagnante.

Alors posez-vous la question : pour quel problème apportez vous la meilleure solution? À quel besoin connu par vos clients répondez-vous? Pourquoi votre produit ferait l’objet d’un désir suffisant pour que votre client potentiel mette sa main dans sa poche? Rappelez-vous ceci : si vous souhaitez avoir du succès dans votre projet vous devez offrir un produit ou un service dont votre client a soif. Vous savez quand on a soif, boire devient la chose la plus importante du monde. Demandez-vous : de quoi mon client potentiel a t-il soif? Si vous êtes en mesure de combler sa soif avec votre projet, vous êtes en affaires!

6.     Est-ce que mon idée d’entreprise profite d’une nouvelle opportunité?

Le succès en affaire est souvent lié au fait d’être au bon endroit au bon moment. Il faut savoir capter les vagues d’opportunité et surfer sur cette vague. Par exemple l’explosion d’internet offre des opportunités incroyables et il est encore possible dans la francophonie de s’y faire une place. Les préoccupations santé des consommateurs sont des opportunités à toutes sortes de niveau autant que le désir de maigrir ou d’arrêter de fumer. Bref quelles sont les tendances du moment et comment vous situer dans cette tendance pour en profiter au maximum? Si vous nagez à contrecourant ce sera plus difficile pour vous d’avancer! Demandez-vous quelle est la vague sur laquelle vous allez pouvoir surfer?

7.     Quelle est le plus grand inconvénient ou la plus grande limitation de mon idée d’entreprise?

Même les meilleures idées d’entreprise ont des inconvénients et des limitations. Peut-être par exemple, que votre idée d’entreprise est très facile à copier ou peut-être qu’elle exige un très grand changement de comportement de la part du consommateur. Votre idée va t-elle exiger des efforts de marketing très couteux? Votre idée comporte t-elle une phase de recherche et développement trop longue? En réfléchissant au principal obstacle que rencontrera votre idée vous vous donnez de la perspective. Quand on demande à Google Map de nous proposer un trajet, il nous offre une vue d’ensemble et nous demande si nous voulons prendre le chemin plus rapide, celui qui implique des paiements ou le plus beau. Prendre de la perspective par rapport à votre projet vous permettra de choisir le meilleur chemin et croyez-moi, c’est essentiel. J’ai des clientes actuellement qui se sont engouffrées dans des chemins très longs et qui ne peuvent plus faire marche arrière. En ayant eu un peu plus de perspectives au départ, elles auraient évité ces couteux chemins de traverse.

8.     Est-ce que mon projet va me permettre de faire de l’argent? A quelle vitesse?

De façon surprenante c’est une question que les femmes ne se posent pas quand elles se lancent en affaires, peut-être parce que c’est la question la plus difficile ou celle qui leur fait le plus peur. Les femmes en général ont peur de l’argent, comme si l’argent allait les polluer et les détourner de leur vraie nature (mais ceci est un autre sujet sur lequel je reviendrai). La première question à se poser est donc : est-ce que mes clients potentiels seront prêts à payer pour ce que j’ai à offrir? Si la réponse positive ne vous vient pas spontanément et avec assurance, donnez-vous le temps de peaufiner votre projet, il n’est peut-être pas tout à fait mûr. N’attendez pas non plus pour vous poser les questions subséquentes, elles sont cruciales pour le succès de votre entreprise :

  • Combien de temps cela va t-il prendre avant que mon idée d’entreprise ne génère des profits?
  • Combien de temps je peux me permettre d’attendre?
  • Qui, spécifiquement, va dépenser de l’argent pour mon produit ou service?
  • Est-ce que mes ventes ont des chances de se poursuivre à long terme une fois que qu’elles auront commencé?

Prenez le temps qu’il faut pour répondre à ces questions elles demandent une sérieuse réflexion et croyez moi, vaut mieux faire cette réflexion plus tôt que tard!

9.     Est-ce que je suis prête à hypothéquer ma maison pour démarrer mon entreprise?

Je ne suis pas en train de vous suggérer que vous devez absolument prendre une seconde hypothèque pour financer votre projet d’entreprise. Mais cette question est un bon test. Cette question teste votre passion, votre foi en votre idée et en vous-même. Demandez-vous : si j’avais à le faire, est-ce que je serais prête à le faire? Même si c’est seulement pour convaincre d’autres personnes d’investir dans votre projet, vous aurez besoin de ce genre de conviction pour le faire. D’une manière ou d’une autre vous aurez à assumer un risque financier pour lancer votre entreprise, il est extrêmement rare de pouvoir faire autrement. Si vous n’êtes pas prête à prendre ce risque, vous n’êtes peut-être pas prête à vous lancer en affaires. L’idée c’est de croire suffisamment à son projet pour prendre le risque lucidement, mais avec sérénité. Vous savez ce que les femmes qui réussissent en affaires développent? La capacité d’être confortable dans l’inconfort du risque et de l’inconnu.

Vos réponses à ces questions vous ont convaincus que vous avez une bonne idée? Relaxez, croyez en votre projet, croyez en vous, prenez le risque, vivez-le en étant confortable et mettez-vous en action et surtout, n’hésitez pas à vous faire accompagner! Vos chances de réussir se multiplient de façon significative si vous avez un accompagnement professionnel au cours des 3 premières années de votre entreprise. Visitez mon site internet et voyez les forfaits d’accompagnement individuels ou en groupe que j’offre http://celinegermaincoach.com/

Shares
Share This